protection culture

Guide pratique pour assurer la protection des cultures

Comme il n’est pas possible de modifier le climat à son gré, il est absolument indispensable d’avoir des moyens efficaces pour protéger les cultures contre ses effets. Si l’eau, la chaleur et la lumière solaire sont nécessaires à la croissance des plantes, en excès, elles peuvent la déséquilibrer et provoquer son interruption. Voici quelques conseils et astuces qui peuvent vous aider à assurer la protection de vos cultures dans les meilleures conditions.

Bien choisir le matériel pour la protection des cultures

Le choix du matériel de protection culture doit se faire compte tenu de l’importance des cultures que vous souhaitez entreprendre. Afin de protéger les végétaux du froid, vous devez penser à augmenter la chaleur. Pour ce faire, vous devez utiliser des matériaux comme le plastique ou le verre. De la cloche maraîchère jusqu’à la serre, de nombreux accessoires permettent de protéger efficacement les cultures. Au printemps et en automne, le tunnel plastique reste la meilleure option. Il est fait d’un film en plastique transparent qui est tendu sur des arceaux plantés en terre. Pour protéger des cultures en carrés ou en lignes, la cloche continue aussi appelée « cloche anglaise » est recommandée. 

En revanche, la cloche lanterne est adaptée à une protection bien circonscrite. Fait d’un cadre mobile portant des plaques de verre et reposant sur un coffre en bois ou des murets maçonnés, le châssis ou coffre permet surtout d’obtenir les mêmes résultats qu’en serre. Seulement, il faudra l’associer à la couche ou le chauffer artificiellement. Autrefois réservée aux horticulteurs, la serre est désormais à la portée de tous. Vous pouvez l’adosser à votre maison ou la construire isolée. Vous trouverez sur le marché certains modèles à monter soi-même. En plastique ou en paille, le paillasson sert à ombrer les châssis ou les serres. Il permet également de limiter les pertes de chaleur. Enfin, il y a le film plastique transparent. Il est utilisé pour protéger les jeunes plants repiqués tôt en saison contre le froid. Perforé, il permet aux plantes de respirer.

Les moyens naturels pour protéger les cultures

Pour assurer la protection des cultures, l’utilisation de moyens naturels est aussi recommandée. Il existe de nombreuses techniques de protection auxquelles vous pourrez vous prêter. Cependant, l’efficacité de ces dernières peut être renforcée par l’utilisation de matériaux ou d’accessoires spécifiques. Lorsqu’on établit un verger ou un potager, l’un des principaux points auxquels on doit penser est de bien choisir son exposition. En effet, durant toute la journée, son ensoleillement ne doit pas être interrompu. Pour favoriser le développement des cultures et ainsi les protéger, vous avez le choix parmi différentes techniques. Il y a d’abord le buttage qui permet de protéger la plante du froid en hiver et de conserver sa fraîcheur en été. Il consiste à ramener la terre en motte autour du pied de la plante. Le paillage est une technique qui se rapporte au fait de recouvrir de feuilles mortes, de paille et d’écorce de conifère le sol autour des plantations. De cette manière, on limite l’évaporation durant l’été et l’on protège certaines plantes du gel durant l’hiver. Enfin, il y a le binage. Il consiste à labourer la surface de la terre et donc à briser la croûte. Son but est de ralentir l’évaporation.       

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *